L’inquiétant recul des forêts primaires – France Culture

Que connaît-on aujourd’hui sur les forêts mondiales ? Quelle est leur utilité ? De quels nouveaux outils dispose-t-on pour étudier les forêts à l’échelle du globe ? Comment les protéger ? Quels sont les programmes internationaux mis en œuvre ?

« Les forêts précèdent les peuples, les déserts les suivent ». En ce début d’année 2017, cette phrase de Chateaubriand est d’une actualité aiguë. Une étude publiée il y a 1 mois précisément dans Science Advances montre que les forêts sauvages intactes, ce patrimoine naturel inestimable tant dans la préservation de la biodiversité que dans l’absorption de dioxyde de carbone, ces forêts intactes reculent dangereusement, moins 7% en 12 ans soit près d’un million de kilomètres carrés rayés de la carte. Comment étudier ces espaces vierges de façon à pouvoir mieux les protéger ?

Forêts de bambous• Crédits
Forêts de bambous• Crédits : Ahola Mahalo

L’inquiétant recul des forêts primaires : c’est le problème qui va nous occuper dans l’heure qui vient.

Et pour évoquer le sort et l’avenir de ces forêts intactes, mais aussi du reste du couvert forestier sur la planète, La Méthode scientifique a le plaisir d’accueillir Valéry Gond, géographe, spécialisé dans le traitement de la télédétection pour le CIRAD, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement et Jean-Guénolé Cornet, directeur général d’ONF International organisme créé dans la continuité de l’Office National des Forêts, mais pour l’international donc et vous êtes vous-même ingénieur forestier.

Alors on pourrait trouver à l’entrée « forêt » du dictionnaire des idées reçues, revisité en 2017 l’entrée suivante : « dire qu’elle recule, s’en montrer très préoccupé ». Est-ce que la forêt recule encore dans le monde en 2017 ?

 

Plus d’info et de références sur la page de France Culture !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.