Formation Vignes en transition

Dans le cadre du programme «Vignes en transition», démarche de diversification fruitière et agro-environnementale des vignes méditerranéennes, voici le premier cycle de formation 2018-2019 en 4 modules

Vu d automne de la plaine des basses Corbières avec les oranges et rouges des vignes et des arbres

  • Module 1 et 4- Faire (re-)vivre son sol (partie 1 et partie 2)  – Créer et maintenir un sol vivant, à fertilité et humidité favorables à la vigne.
  • Module 2 – Diversifier son vignoble : planter des arbres fruitiers et des arbres «utiles»  – Maîtriser les stratégies de diversification de la vigne méditerranéenne.
  • Module 3 – Maîtriser l’enherbement permanent de la vigne – Créer et maintenir un sol fertile et à humidité favorable à la vigne grâce aux techniques d’hydratation structurelle.

Téléchargez le programme !

Béatrice Le Moël
Pour toute demande d’information : 
 Émilie Rousselle  06 03 58 44 99 / contact@humuspaysdoc.fr

 

Lancement Concours Arbres d’Avenir 2018

Le Concours Arbres d’Avenir, 3ème appel à candidatures, est à destination des agriculteurs et éleveurs français désireux de se tourner vers une agriculture plus durable via l’agroforesterie, une pratique qui consiste à réintroduire l’arbre au cœur des exploitations agricoles.

Créé à l’initiative de PUR Projet et d’Accorhotels en 2016, il est également financé par CDC Biodiversité et soutenu par Fermes d’Avenir et Blues Bees.

C’est le premier concours national pour l’agroforesterie en France. Placé sous le haut patronage du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation en septembre 2017, il a permis en deux ans de financer la plantation de 100 000 arbres dans près de 60 fermes françaises.
Les financements augmentent tous les ans, cette année 350 000 euros de dotations seront distribuées aux agriculteurs lauréats pour financer leurs projets agroforestiers.

Pour postuler, les candidats devront se rendre sur le site www.concours-arbres-davenir.fr pour y déposer leur dossier avant le 18 juillet 2018.

12-13/07 dans le Gers : Sols vivants, couverts permanents et pratiques agroforestières en viticulture

Les 12 et 13 juillet 2018, Ver de terre production organise une formation à destination des viticulteurs à Saint Puy dans le Gers sur le développement de la fertilité des sols, les couverts végétaux et l’introduction de pratiques agroforestières en viticulture.
Ces deux jours seront animés par Konrad Schreiber, ingénieur agronome spécialiste des sols vivants et Alain Canet, agronome et président d’Arbres & Paysage 32.

Sols vivants, couverts permanents et pratiques agroforestières en viticulture – A. Canet & K. Schreiber – 12-13 juillet 2018

L’objectif de la formation sera de comprendre le développement de la durabilité des fermes viticoles :
Par la gestion de la couverture permanente des sols et et la bonne gestion de cette couverture végétale
Par l’intégration de pratiques agroforestières ou « vitiforesterie » dans les systèmes de production viticoles.

Plus d’info et inscriptions sur le site www.verdeterreprod.fr

Plants féviers d’Amérique

La Ferme de Mazy, pionnière en agroforesterie avec une longue observation sur le févier d’Amérique en agriculture et élevage, vend jeunes plants en sachets forestier prêts à replanter.
Févier d'Amérique sans épine

Ombrage léger, fixateur d'azote, mellifère, producteur d'alimentation pour animaux, le févier s'associe bien aux cultures

Plants issus d’un févier inermis (sans épines !) sélectionné pour sa forte production de gousses de grand format. Ces gousses riches en protéines digestives pour bovins, ovins, ânes, chevaux…
L’arbre a un ombrage léger qui permet  en-dessous la culture de légumes, de vignes, céréales, prairies. Il est mellifère, fixateur d’azote et enrichit le sol. Spécial pour agroécologie, agriculture de régénération, permaculture.
 
Vendu par 20 unités jusqu’à fin juillet 2018 au prix de 2,00/plant.
Disponible dès maintenant.
  
François Gardey de Soos
Domaine de Mazy à Laure-Minervois

15/5 à Carcassonne : Colloque Arbres, haies, territoires

Arbres & Paysages 11 et ses partenaires proposent ce temps de concertation autour de l’arbre champêtre et des enjeux liés aux territoires, afin d’informer un maximum d’acteurs en lien avec la thématique sur le projet d’accompagnement à la plantation de haies champêtres, et les inviter à participer et s’impliquer sur sa mise en œuvre stratégique et opérationnelle.

L'affiche du Colloque Arbres haies territoires

Ce colloque sera en effet suivi par la mise en place du Comité Arbres, haies, territoires, qui aura pour objet de construire, pour le département de l’Aude, des stratégies de développement du projet, en fonction des enjeux communément définis, et orienter les actions autour de l’implantation d’arbres champêtre.

                                                      Lire la suite « 15/5 à Carcassonne : Colloque Arbres, haies, territoires »

Agroforesterie : Appel à projet 2018 Région Occitanie

La Région Occitanie renouvelle en 2018 son appel à projet agroforesterie !

Vous êtes agriculteur-rice ou propriétaire foncier dont les terres sont cultivées, vous souhaitez installer un système agroforestier sur vos parcelles ?   La Région vous soutient financièrement !

Attention, les dossiers sont à déposer au plus tard le 13 juin 2018 : potentiels candidats, manifestez-vous rapidement !!

Haie encadrant une plantation agroforestière fleurie

Retrouvez :

  1. le cadre de l’appel à projet 2018 : règlement région
  2. la page 2017 (2018 à venir) de l’appel à projet, pour information

Contactez-nous pour tout complément d’information.

19/04 : Le rôle de la sphère végétale sur l’eau et la biodiversité

Arbres & Paysages 11 intervient sur une conférence dans le cadre du programme Demain il sera trop tard, proposé par Carcassonne agglo, sur la thématique eau et biodiversité

 Elle aura lieu Jeudi 19 avril, à 18h00,
 

La végétation joue de nombreux rôles utiles dans la préservation des ressources naturelles : protection et restauration des sols, habitat et garde-manger pour la biodiversité, rétention et filtration de l’eau et de l’air, stockage de carbone, facteur de régulation du climat

A notre échelle, participons au redéploiement de ces alliés réellement verts !

Lire la suite « 19/04 : Le rôle de la sphère végétale sur l’eau et la biodiversité »

3/12 à 16h : Parole d’agroforestiers

Table-ronde de témoignages et retours d’expérience de personnes qui pratiquent l’agroforesterie : comment, pourquoi, quels avantages et inconvénients à intégrer des arbres dans les systèmes agricoles ?509b270ebb8813e069ff3584f0a10398

Qu’on pratique l’élevage, la culture de vigne, de céréales, légumineuses, maraîchage… ou un mélange de tout ça, l’arbre est un complément indispensable à nos cultures et à nos pratiques !
Venez partager sur le sujet, découvrir les potentiels, et pourquoi pas assister à la naissance d’un réseau d’agroforestiers audois !

Retrouvez-nous salle de la Mairie suite à la conférence de Geneviève Michon sur les agroforesteries tropicales, Andrew Darlington, éleveur agroforestier, François Gardey de Soos, viticulteur et céréalier agroforestier, Geneviève Michon et .. tous ceux qui pratiquent ou que le sujet intéresse.

3/12 à 11h30 : Agriculture Regeneratrice, l’approche Regrarians

regrarians-plataforma-el-manzano

Produire tout en régénérant les écosystèmes, les ressources naturelles (eau, sols, biodiversité), favoriser les cycles d’aggradation et optimiser l’utilisation des énergies : que rêver de plus pour l’agriculture de demain ?

A 11h30, salle de l’Abbaye, retrouvez Andrew Darlington, agroforestier et formateur en systèmes permaculturels, qui nous présente l’approche des Regrarians :

 

Une approche systémique de conception holistique des fermes et des opérations agricoles de production.
Produire tout en régénérant le sol et les écosystèmes ; utiliser les forces de la vie pour lancer des cycles vertueux d’aggradation ; augmenter le stockage de l’eau dans le sol et la biomasse, créer la fertilité ; optimiser la capture de l’énergie solaire ; recréer les communautés rurales dynamiques et prospères…

Daren Doherty : le RegrarianLancés par Darren Doherty et Lisa Heenan Les Regrarians sont en train de créer, et d’accompagner une nouvelle vague d’installations agricoles à travers la planète, pour que les retours à la terre se passent dans des meilleurs conditions, sociales et économiques.

Basé sur une ensemble de techniques agronomiques innovantes, qui marient les forces du Keyline Design de P.A. Yeomans, la Gestion globale du Holistic Managment (Tm), et la conception systémique de la Permaculture, avec les approches très modernes de la technologie (cartographie, gps, drones, etc.), les techniques de marketing, et les derniers avancés sur le plan du « bien-être animal ».

Darren Doherty qui a participé à la planification de plus de 2 500 fermes autour du monde, a formé plus de 12 000 nouveaux Regrarians depuis 2008. Quand Andy Darlington les a rencontré en 2009 a Tarragone il savait que ce couple était en train de lancer une révolution agronomique à travers la terre, avec un énergie et un enthousiasme infectieux :

« Quand on a pris conscience de ce qui est possible, on a envie d’essayer et de partager ça avec d’autres personnes…. Darren m’a transmis son enthousiasme, et m’a encouragé à faire pareil, et après 25 ans de pratique ici, je me suis engagé dans l’enseignement. J’ai déjà traduit plusieurs de ses stages, dans L’Aude et les Pyrénées Orientales, lors de ses interventions en France. »

Venez voir et entendre parler de ce qui se passe dans d’autres coins du monde agricole !!

Andrew DarlingtonAndy & Jessie Darlington
J’ai découvert la Permaculture en 1979 en Pays de Galles, pendant mes études.
Ma vie agricole a commencé en formation « Arboriculture » avec les pépiniéristes Jean François et Cathy Burri. Avec mon épouse Jessie et avec Emilia Hazelip nous avons collaboré pour organiser les premiers stages de Permaculture en France en 1985 avec Sego Jackson, en 1986 avec Lea Harrison et avec Marc Bonfils.
Suite à ces stages nous avons pris la décision de mettre en pratique l’Agriculture Naturelle, sur une propriété agricole. En attendant la maturité de nos plantations, nous avons commencé une activité de paysagiste « comestible » en plantant et entretenant des fruitiers et des jardins chez les particuliers.
C’est seulement au bout de 25 ans d’expériences, échecs et réussites compris-e-s, que nous avons décidé de partager à travers des interventions et des formations les fruits de nos efforts.

En 2010, suite à des traductions de stages de Robyn Francis et la rencontre avec Darren Doherty, (deux grands designeurs et formateurs de la Permaculture Australienne), je me suis lancé dans l’enseignement de la Permaculture.
Aujourd’hui, je donne des stages de greffe sur les arbres sauvages adultes en milieu naturel, et la taille douce, des stages certifiants de Permaculture ainsi que du design et de l’accompagnement des projets en agriculture régénératrice, agroforesterie et permaculture.
Le film L’Eveil de la Permaculture et le dvd stage de greffe permettent un bon aperçu de notre travail et de notre approche.

3/12 à 15h : Agroforesteries des zones tropicales

Geneviève Michon a parcouru le Sud, des zones humides aux zones arides,  et vu les agriculteurs intègrer les arbres dans une stupéfiante diversité d’agroforesteries. Des ponts à faire avec l’Europe ?

Agroforêts à café dans la région de Yrga Chefe en Ethiopie
© IRD/Geneviève Michon Agroforêts à café dans la région de Yrga Chefe en Ethiopie

Un tour, à travers de nombreux exemples : comment les agriculteurs du monde produisent avec les arbres sans qu’aucun technicien ne les ait conseillé de se lancer dans l’agroforesterie.
Venez partager la fascination de Geneviève pour la diversité de ces agroforesteries vernaculaires et relier ces pratiques avec celles des agriculteurs d’Europe.

Rendez-vous salle de la mairie, sur la place des Halles, à 15h

Ethnobotaniste, membre permanent du GRED et directrice de recherche à l’Institut de Recherche pour le Développement, Geneviève Michon est spécialiste des relations entre sociétés et forêts.
Au cours de ses séjours à l’étranger, elle s’est plus particulièrement intéressée à la façon dont les agriculteurs du monde conçoivent et matérialisent leur rapport aux forêts, et aux conflits qui opposent agriculteurs et administrateurs des forêts.