AP11 sur les ondes radio !

La chronique- Arbres et paysages

Notre chronique radio sur RCF Pays d’Aude , un rendez-vous mensuel autour de notre vision de l’arbre champêtre et des pratiques agroforestières !

L’agroforesterie globalement , c’est quoi ?

«Entre le paysan et l’arbre s’étaient instaurées une connivence et même une convivialité, puisque chacun prenait mutuellement soin de l’autre. L’homme de la terre plantait des arbres tout au long de sa vie. En retour, ceux-ci lui prodiguaient ce que l’on nomme aujourd’hui des biens et des services» extrait du livre -le chêne- de Jacques Tassin Chercheur, écologue au CIRAD, le centre international de recherche agronomique pour le développement

Le sol, un patrimoine précieux

Le sol est à l’origine du monde car il le porte, le nourrit et le protège. Il est notre patrimoine le plus précieux, le plus fragile et le plus menacé aussi . Un sol en bonne santé est un sol riche en matières organiques.  Cette matière organique est constituée d’organismes vivants et de matériaux issus des plantes et des animaux. Et en milieu terrestre, le plus important producteur de cette ressource, c’est l’arbre !  «30 à 90 % des racines les plus fines meurent chaque année. La mort racinaire produit alors l’équivalent d’un à cinq fois la quantité de feuilles qui tombent à terre en surface » explique Marc-André Selosse, éminent biologiste spécialisé en botanique et mycologie, dans son livre L’Origine du monde

Les jardins forêt

Comment produire en quantité suffisante, une alimentation saine et durable dans un contexte de crise globale majeure et ce à l’échelle de la planète ? L’arbre est nourricier par nature et depuis toujours. Et sans conteste, il peut de nouveau nous fournir une alimentation saine et abondante. Conscients de cet enjeu, certaines personnes comme Robert Hart et Martin Crawford ont expérimenté un système de production alimentaire qui intègre les arbres dans le potager, en climat tempéré : les jardins-forêt.

Comme un arbre dans la vigne

L’association arbres/vigne se pratique dès l’Antiquité en zone méditerranéenne, notamment dans les plaines et les bas-fonds plus gélifs. Les vignes faisaient déjà bon ménage avec les oliviers et les bandes maraichères. Aujourd’hui, dans le département de l’Aude ,  nous observons depuis 2 ou 3 années, un réel élan de la part des exploitants et exploitantes viticoles : Ils, elles sont de plus en plus nombreux, nombreuses à manifester leur intérêt pour la vitiforesterie.

Des arbres, des vaches et des poules

Les animaux sont reconnus aujourd’hui comme des êtres sensibles. Au delà du fait d’assurer une bonne alimentation, une bonne santé et un bon logement, il est devenu important de tenir compte de leur ressenti émotionnel et leurs besoins comportementaux. Par ailleurs, l’élevage en France est un secteur qui connaît de nombreuses difficultés. Le prix des aliments s’oriente à la hausse. Et ce secteur doit faire face au changement climatique. Alors, comment améliorer les conditions de vie des animaux d’élevage, répondre aux les attentes sociétales et faire face aux enjeux environnementaux et économique des filières d’élevage ?


Le mag de l’environnement

Un magazine consacré à l’environnement coproduit par des associations/institutions audoises. Et nous sommes de la partie ! C’est aussi une coproduction RCF, Radio Ballade, Contact FM, Ràdio Lenga d Òc Narbona et Radio Marseillette. L’occasion pour nous de vous proposer d’explorer des thèmes en lien avec notre quotidien professionnel.

Réinventer notre relation avec le vivant

Une sixième extinction de masse des espèces est en cours. La compression du temps associé à l’action massivement destructrice d’une seule espèce vivante, Nous les animaux humains,  est une combinaison inédite dans l’histoire de la planète.  Les insectes, par exemple,  sont particulièrement touchés, avec une diminution de près de 80 % de leurs effectifs constaté en Europe ces 30 dernières années. Parmi eux, les insectes dits pollinisateurs…

Or ces populations animales et végétales, ces mondes qui disparaissent nous fournissent,  l’oxygène que nous respirons , l’eau que nous buvons, les fruits qui nous nourrissent…Notre vie dépend de la vie de ces autres êtres vivants !

Pour de plus en plus de personnes , il est urgent de repenser, d’ajuster notre posture, notre comportement à leur égard !

Pour explorer cet enjeu, l’association arbres et paysages de l’Aude a invité :

  • Claire Brepson et Loïc Brepson, tous deux fondateurs de l’association l’Aude au Nat, qui a pour objet de faire découvrir la nature à tous,  toute l’année !
  • Marina Bellinello, Artiste auteure-compositrice-interprète  et Coach vocal  qui entre autre va prêter sa voix à un 4 ième invité, le livre « Manières d’être vivant» de Baptiste Morizot, enseignant-chercheur en philosophie et écrivain.
j’ai mal à la terre

La crise écologique actuelle peut provoquer un mal être, de la douleur psychologique. Cette souffrance que l’on reconnait depuis peu, touche de plus en plus de personnes.  On parle d’éco anxiété, de solastalgie, de chagrin écologique, de déprime verte ou encore d’éco-burn out. Autant de termes qui décrivent des états émotionnels qui peuvent nous faire perdre pied ! Alors comment poursuivre son bonhomme de chemin le plus sereinement possible dans un monde qui se dégrade, un monde dans lequel le simple fait d’exister en tant qu’être humain contribue souvent à saper les fondements de la vie !

Pour explorer cet enjeu, l’association arbres et paysages de l’Aude a invité :

  • Claire Wallez, psychologue et psychothérapeute, qui s’est spécialisée dans l’accompagnement des personnes éco-sensibles
  • Hugo Salgado, animateur d’atelier autour du travail qui relie, crée par Joanna Macy, une militante écologiste, autrice, spécialiste du bouddhisme, de l’écologie profonde et de l’écopsychologie.

Des actions réalisées grâce au soutien financier de :